Actualités du CSFL

Retrouvez toute l’actualités du Centre de Sauvegarde de la Faune Lorraine

Busard des roseaux : bientôt l’envol !

Busard des roseaux : bientôt l’envol !

Busard des roseaux : bientôt l’envol !
Un agriculteur nous avait averti le 14 juillet de la découvert fortuite d’un nid de Busard avec des œufs 🥚 lors de la moisson de sa parcelle de blé. Lors de notre arrivée, la femelle avait abandonné sa nichée.
Les oeufs ont été ensuite élevés en couveuse mais un seul a pu éclore le 28 Juillet. Le jeune a nécessité plusieurs semaines de nourrissage.
Il se trouve aujourd’hui dans une grande volière extérieure et apprend à voleter.
Dans quelques jours, il aura développé sa musculature pour maîtriser les airs.
Débutera alors sa phase d’émancipation avant son relâcher
A suivre …
Cet oiseau est un précieux indicateur de la santé des milieux humides. Sa présence suggère un écosystème équilibré, riche en nourriture et en abris.
Protéger le Busard des roseaux, c’est aussi protéger nos zones humides, véritables trésors de biodiversité. 🌾🦅
« Découvrons les #Gliridés !

« Découvrons les #Gliridés !

« Découvrons les #Gliridés ! Ces petits rongeurs, souvent appelés loirs, lérots ou muscardins, sont connus pour leur habitude d’hiberner durant l’hiver. 🍂 Avec leurs yeux brillants et leurs longues queues touffues, ils jouent un rôle essentiel dans nos écosystèmes, aidant à réguler les populations d’insectes et contribuant à la dissémination des graines.
Le loir est plus grand et possède un pelage gris tandis que le lérot a une bande noire sur le dos et des taches autour des yeux. Leur mode de vie diffère aussi : le loir préfère les forêts et les greniers, tandis que le lérot s’adapte à différents habitats, dont les jardins. Deux petits rongeurs fascinants, mais bien distincts !
Ils occupent aussi les nichoirs mis à disposition pour les oiseaux. Ils construisent un nid de feuilles et de mousse pour hiberner durant la période froide.
Nous avons actuellement de jeunes en soins qui nécessitent de l’élevage au biberon. Bientôt ils deviendront autonomes.
́  ̀  ́

́ ̀ ́

́ ̀ ́

️La Communauté de Communes s’est engagée, à travers une convention de partenariat avec le Centre de Sauvegarde de la Faune en Lorraine, à accompagner financièrement cette association dédiée à la sauvegarde de la faune sauvage.

Avec ce partenariat Rives de Moselle souhaite accroître la préservation de la biodiversite sur son territoire ️

La subvention s’élève a 8500€.

Une belle action de sauvetage de la faune sauvage

Une belle action de sauvetage de la faune sauvage

Une belle action de sauvetage de la faune sauvage
Ça se passe près de chez nous, dans les plaines céréalières…🌾
Nous vous relatons chaque année notre action de protection et de sauvetage des nids de Busard Cendré. En effet, sans celle-ci, tous les jeunes (ou presque) seraient moissonnés ou verraient leurs conditions de survie compromises par le manque de protection.
Notre travail consiste à repérer les couples dès leur retour de migration, de fin avril à mi mai, afin de localiser les parcelles de céréales qui accueilleront leurs nids.
Ensuite, nous les suivons à distance pendant plusieurs semaines pour confirmer leur nidification.
Avant l’heure des moissons, nous entrons en contact avec les agriculteurs, propriétaires des champs concernés, pour leur expliquer la situation de l’espèce et leur demander la pose d’une cage grillagée de protection autour du nid.
Le changement climatique avec les pics de canicules vient avancer la date des moissons et nous nous trouvons parfois dans des situations où la nichée est au stade oeufs surtout dans les orges d’hiver ou escourgeons.
Dans les blés d’hiver qui sont moissonnés beaucoup plus tard, généralement après la mi juillet, nous devons gérer des jeunes presque volants et qui chercheront à s’enfuir à l’approche de la moissonneuse batteuse (sans savoir voler).
Tout se gère pratiquement au cas par cas et cela demande une grande disponibilité des protecteurs.
Nous avons pu bénéficier cette année d’une magnifique équipe de volontaires et le résultat final avec 53 jeunes sauvés des moissons et envolés est grandiose ! Nous tenons à les remercier chaleureusement ainsi que tous les agriculteurs concernés par la présence d’un nid. Sans ces derniers, rien ne serait possible !
Le chiffre aurait pu être plus exceptionnel mais les intempéries orageuses ont eu raison de quelques nids.
Maintenant, tous ces jeunes Busards Cendrés vont devoir apprendre à connaître leur nouvel environnement et vont entamer dans quelques jours leur migration vers les régions africaines du Mali et du Niger où ils trouveront des colonies de criquets dont ils se nourriront tout l’hiver.
Longue vie à ces jeunes Busards Cendrés !
Ils ne deviendront adultes qu’à l’âge de 3 ans.
Du côté de la nurserie mammifères : le Hérisson

Du côté de la nurserie mammifères : le Hérisson

Du côté de la nurserie mammifères : le Hérisson
C’est l’heure du biberon pour les jeunes Hérissons. Trouvés en détresse, mère disparue,… , l’équipe de soins doit prendre en charge tous ces petits jeunes jusqu’à ce qu’ils deviennent indépendants.
Les tournées de biberons occupent donc les journées. Ils seront suivis quotidiennement avec leur prise de poids qui indiquera leur bonne évolution.
A suivre
Période estivale : pas de vacances pour l’équipe de soins

Période estivale : pas de vacances pour l’équipe de soins

Période estivale : pas de vacances pour l’équipe de soins
La période des vacances débute mais dans les centres de sauvegarde, l’effervescence est à son maximum.
Les jeunes animaux découvrent leur environnement et les premiers contacts peuvent être difficiles. De plus les intempéries peuvent occasionner différents traumatismes et pathologies.
Le téléphone du Centre est saturé par les appels.
L’équipe de soins entourée de bénévoles, services civiques et écovolontaires fait son maximum pour gérer les animaux déjà en soins et les nouvelles entrées.
Privilégiez les contacts par mail en y joignant des photos et en indiquant votre numéro de téléphone. Il leur sera plus facile de vous donner les premiers conseils
Protection Busard Cendré

Protection Busard Cendré

Protection Busard Cendré
C’est parti pour une semaine à Spincourt, jusqu’au 8 Juillet.
Des bénévoles et salariés du CSFL, de l’association belge De Torenvalk ainsi que des jeunes scouts de la région de Metz se retrouvent pendant plus d’une semaine à Spincourt (55) au lieu dit du trou du Zouave pour prospecter et protéger les nids de Busards Cendrés sur un vaste secteur du Nord Meusien et du Pays Haut (54).
Si les cultures d’orge d’hiver ont pratiquement toutes été moissonnées, il reste les parcelles en blé d’hiver.
C’est aussi l’occasion de faire connaître l’action à un vaste public ainsi qu’au monde agricole.
Avec la collaboration précieuse des agriculteurs, nous pouvons assurer l’envol de plusieurs nichées d’ici fin juillet.
Les orages des derniers jours ont occasionné quelques dégâts dans les champs avec des parties entièrement versées et certains nids n’étaient plus protégés que par quelques brindilles.
Si vous êtes du secteur et souhaitez venir nous aider ou en apprendre plus sur cette espèce, vous pouvez nous retrouver tous les soirs au trou du Zouave ou contactez nous par mail à contact@csfl.fr
Sans cette action menée depuis plus de 40 ans en Lorraine, le Busard Cendré aurait disparu de nos campagnes…
Opération de protection des nids de Busard Cendré

Opération de protection des nids de Busard Cendré

Opération de protection des nids de Busard Cendré
L’heure des moissons des orges d’hiver est arrivée.
Il est temps de protéger les nids des Busards Cendrés dans les parcelles , à même le sol.
Grâce au drone, nous parvenons à trouver plus facilement la localisation précise de la nichée.
Ensuite, avec l’accord de l’agriculteur, nous plaçons des panneaux grillagés tout autour du nid.
La protection est bien acceptée par les Busards qui continueront à élever leurs jeunes jusqu’à l’envol.
Nous continuerons à suivre à distance le bon déroulement de chaque cage installée.
Dans quelques jours, nous interviendrons également dans les blés d’hiver.
Notre secteur d’intervention couvre le Nord Meusien et le pays haut (54)
Le martinet noir face aux sécheresses répétées

Le martinet noir face aux sécheresses répétées

Le martinet noir face aux sécheresses répétées
Nous recueillons depuis quelques jours des jeunes Martinets noirs tombés des nids et de différents âges, victimes de chaleur trop excessive dans leurs cavités de nidification.
Focus sur une espèce qui était commune en Lorraine mais dont nous observons, via les accueils, une diminution sensible. Depuis 2021, nous pouvons mesurer l’incidence des canicules sur le martinet noir, une espèce d’oiseau migrateur fascinante. Les canicules, caractérisées par des températures extrêmes et prolongées, ont un impact significatif sur la vie de cette espèce fragile.
Le martinet noir, également connu sous le nom scientifique d’Apus apus, est un oiseau qui se reproduit en Europe et migre vers l’Afrique subsaharienne pour passer l’hiver. Cependant, les sècheresses répétées peuvent perturber son cycle de vie et menacer sa survie.
Ces oiseaux sont bien adaptés à vivre dans des environnements plus frais et humides. Les canicules provoquent des modifications importantes de leur habitat naturel, entraînant une réduction des ressources alimentaires disponibles. Les insectes, qui constituent la principale source de nourriture, sont affectés par les conditions climatiques extrêmes, ce qui entraîne une diminution de la disponibilité des proies.
De plus, la chaleur excessive peut rendre les martinets noirs plus vulnérables aux maladies et à la déshydratation. Nichant essentiellement dans des cavités sous les toitures, leur capacité à se reproduire et à élever leurs petits est également compromise. Les canicules peuvent entraîner une diminution du taux de reproduction et une baisse de la réussite de l’élevage des jeunes, ce qui a un impact négatif sur la population globale de ces oiseaux.
Alors, pensons « à renaturer » notre environnement et une pose de nichoirs adaptés à l’espèce peuvent être des actions concrètes de protection de ce magnifique oiseau.
Vous pouvez soutenir nos actions via le lien suivant :
Stop aux dénichages !

Stop aux dénichages !

Stop aux dénichages !
Chaque printemps, de nombreux oiseaux cherchent un endroit pour établir leur nid et il est parfois gênant pour l’Homme. Nous sommes souvent contraints d’accueillir de jeunes oisillons dénichés…
Il existe trois causes de dénichages :
Premièrement, par mauvaise intention lorsque l’Homme ne veut pas partager son lieu de vie.
La deuxième cause de dénichage est souvent due à un manque de connaissance, lorsqu’un découvreur pense l’animal en détresse, le ramasse alors que la phénologie de certaines espèces est de sortir du nid avant de savoir voler.
La troisième cause de dénichage survient lors de travaux de toitures ou d’entretiens des espaces verts, durant lesquels des personnes pourraient détruire des nids. C’est pour cela qu’il ne faut pas que vous effectuiez des travaux dans votre maison et dans votre jardin entre le 1er avril et le 15 août ! Ou attendez l’envol de la nichée….
Dernièrement le centre a accueilli 3 bébés merles et deux œufs ainsi qu’un nid contenant 5 jeunes verdiers. Ils ont été dénichés lors d’une coupe de la même haie…. Arrivés au centre, ils sont suivis et entre les bonnes mains de nos soigneurs !
Petite info : il faut savoir que le sommet des haies filtre les rayons UV et permet de protéger votre jardin et la faune qui y vit. Faites attention lorsque vous coupez vos haies !
Anniversaire CSFL

Anniversaire CSFL

Anniversaire CSFL
Rejoignez-nous pour fêter les dix ans du CSFL à travers la fête des étangs de Batilly (54 980, étangs du Paradis, rue du Soiron). Les festivités ont commencé hier et se poursuivent aujourd’hui jusqu’à 17h.
Une tombola avec des lots exceptionnels (dont un week-end en amoureux au Parc de Ste-Croix dans la lodge des coyotes) sont à gagner ! Le tirage au sort aura lieu à 16h.
Restauration sur place.
Nous espérons vous y retrouver nombreux !
Campagne 2023 de protection des nichées de Busard Cendré

Campagne 2023 de protection des nichées de Busard Cendré

Campagne 2023 de protection des nichées de Busard Cendré
Espèce patrimoniale de la région Lorraine, le Busard Cendré est fortement dépendant de la campagne de protection de ses nids chaque année pour les sauver du travail des moissons.
Orge d’hiver, escourgeon ou blé d’hiver sont les cultures céréalières qu’il est contraint de choisir pour nicher à même le sol.
Le CSFL supervise un grand territoire du secteur Nord Meusien et du Pays Haut et protège annuellement plus d’une vingtaine de nids.
A cette période, nous prospectons le secteur pour y recenser les couples établis et nicheurs.
La tâche n’est pas simple et demande une forte présence sur le terrain.
Si vous souhaitez rejoindre l’équipe de protection, envoyez un mail à contact@csfl.fr avec vos coordonnées. Nous vous recontacterons.
Vous pouvez également nous faire part d’observations #biodiversité #busardcendré #Busard #protectionbusard #centredesauvetagedelafaunesauvage
Victime d’une collision, le Milan Royal a pu être sauvé

Victime d’une collision, le Milan Royal a pu être sauvé

Victime d’une collision, le Milan Royal a pu être sauvé
Des promeneurs avaient trouvé ce magnifique rapace à terre, début Mars.
Il souffrait d’une fracture à une aile. Il a bénéficié de soins appropriés. Après plusieurs semaines de convalescence, il a pu être relâché ! Cela sera l’occasion d’une petite vidéo.
Le Milan Royal est une espèce en voie de disparition et l’espèce bénéficie d’un PNA (Plan National d’Actions) afin de préserver sa population.
Rare en Lorraine, il ne vit que dans certains secteurs où les prairies sont encore bien présentes.
C’est donc une grande victoire pour toute l’équipe de soins
Rapport de IGEDD – Amélioration de la situation des centres de soins de la faune sauvage

Rapport de IGEDD – Amélioration de la situation des centres de soins de la faune sauvage

En 2022, Madame Barbara POMPILI, Ministre de la Transition Ecologique avait demandé un rapport sur les centres de soins e nFrance afin de leur trouver des solutions de financement pérennes.

Le CSFL a été le premier CDS visité, en Avril 2022

Le rapport de l’IGEDD a été publié ce 28 Avril 2023

Vous trouverez sa version complète via le lien suivant :

https://www.igedd.developpement-durable.gouv.fr/amelioration-de-la-situation-des-centres-de-soins-a3572.html

 

Archives

Pin It on Pinterest

Share This