Actualités du CSFL

Retrouvez toute l’actualités du Centre de Sauvegarde de la Faune Lorraine

Nous avons besoin de paille et de journaux

Nous avons besoin de paille et de journaux

Nous avons besoin de paille et de journaux.

Vous pouvez nous aider en nous déposant de la paille ou des journaux au Centre à Valleroy (54910).

Nos stocks sont au plus bas après une saison 2019 record au niveau du nombre d’entrées.

Nos locaux sont petits alors pour garantir une bonne logistique et un bon agencement, merci de nous contacter soit par FB, par mail (contact@csfl.fr) ou par téléphone (09.70.57.30.30).

D’avance un grand merci pour votre aide

Dernier relâcher 2019 : un Hibou des Marais !

Dernier relâcher 2019 : un Hibou des Marais !

Dernier relâcher 2019 : un Hibou des Marais !

Il avait été recueilli en état d’épuisement et très amaigri au fond d’un jardin. Le Hibou des Marais est un migrateur au long cours. On le trouve plus régulièrement dans les pays nordiques même si nous pouvons le trouver comme nicheur exceptionnel en France. Son alimentation est principalement composée de campagnols des champs et l’abondance de ces derniers va stimuler ou pas son cycle de reproduction.

Il est le plus diurne des rapaces nocturnes et nous pouvons l’observer en chasse en pleine journée.

Le Hibou des Marais recherche les grandes steppes herbeuses et les vastes plaines céréalières de nos contrées. Comme les Busards, il établit son nid à terre !

Son suivi ne fût pas simple mais l’équipe de soins a réussi à stabiliser son état général et est parvenue à lui rendre son poids de forme et sa totale autonomie.

Noa, stagiaire et maintenant bénévole au CSFL, a pu lui rendre sa liberté après 80 jours de convalescence.

Le Hibou des Marais va pouvoir poursuivre son chemin

Bonne année 2020

Bonne année 2020

Toute l’équipe du CSFL vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et une bonne année 2020.

Merci à vous de nous suivre toujours plus nombreux.

Nous avons de grands projets pour 2020 et nous espérons vous retrouver à nos côtés

À bientôt

Lé géant de la nuit a retrouvé les airs

Lé géant de la nuit a retrouvé les airs

Hibou Grand Duc : le géant de la nuit a retrouvé les airs.

Une chaîne de solidarité s’est mise en place pour sauver ce magnifique Hibou Grand Duc retrouvé blessé par un agriculteur, victime d’une collision. Le rapace ne pouvait plus voler.

Acheminé dans un premier temps dans une clinique vétérinaire, nous avons pu récupérer rapidement l’oiseau.

Après 6 semaines de soins et de convalescence, le Hibou Grand Duc était apte à retrouver la liberté.

Il a été décidé de le relâcher sur son lieu de découverte car la saison de reproduction débute en Janvier- Février chez cette espèce.

Édouard Lhomer de Lorraine Association Lorraine (loANa) supervisait aussi l’opération. L’association suit cette espèce depuis de nombreuses années dont la population lorraine est estimée à une centaine de couples nicheurs. (Nous le remercions pour les clichés)

Nous espérons qu’il pourra le retrouver nicheur lors de ses suivis.

Bon vent à toi Bubo Bubo (nom latin du Hibou Grand Duc)

 

Opération vente de graines de tournesol à Etain (55)

Opération vente de graines de tournesol à Etain (55)

Comme toute association Loi 1901, nous cherchons des pistes de financement pour poursuivre nos activités. Avec un nombre croissant d’animaux à soigner, nous devons faire face à des dépenses de plus en plus importantes.

Nous démarrons une opération de vente de graines de tournesol noir sur la commune d’Étain (55), qui se poursuivra pendant toute la période hivernale.

Le sac de 15 kg est vendu à 20€

Le bénéfice de ces ventes servira aux soins des animaux.

Pour venir en acheter, rien de plus simple :  il faut contacter Rémy au 06 66 32 16 38 qui vous fixera un rendez vous.

D’avance merci

Eclaircies sur le front de nos volières

Eclaircies sur le front de nos volières

Un fort épisode neigeux fin Janvier avait provoqué l’effondrement de nos grandes volières de réhabilitation. C’est le poids de la neige et du verglas qui ont lourdement pesé sur les filets et ont fait ployer les tubes des structures !

Heureusement, de nombreux bénévoles dont des pompiers de Moselle et de Meurthe et Moselle sont venus à notre rescousse et nous ont aidé à les reconstruire.

Aujourd’hui, la dernière volière sera bientôt opérationnelle.

Un grand soulagement pour toute l’équipe.

Nous tenons à remercier chaleureusement toutes ces personnes qui n’ont pas hésité à venir nous aider.

Aidons les oiseaux de nos jardins

Aidons les oiseaux de nos jardins

Les premières gelées ont fait leur apparition. Nous pouvons aider les oiseaux de nos jardins en leur donnant de la nourriture appropriée.

Privilégiez les graines de tournesol, noires de préférence. Elles sont riches en lipide et aideront les oiseaux à conserver leur poids. Les graines striées sont plus grosses et plus difficiles à ouvrir. Vous pouvez disposer de graines de blé concassées pour les autres oiseaux granivores (pinsons, moineaux, tourterelles,…)

Les merles et les rouges-gorges adorent les vers de farine. Ils peuvent être offerts séchés. Des fruits peuvent aussi être distribués à terre.

La matière grasse sera aussi appréciée. Evitez tout ce qui est salé et industriel. Surtout pas de pain !

Pour les boules de graisse, achetez les sans filet !

En mettant une soucoupe (en plastique) d’eau, vous les aiderez à nettoyer leur plumage. Si l’eau est congelée, sortez en une autre.

Notre partenaire VIVARA est un grand distributeur de produits pour la faune sauvage et notamment les oiseaux. Il est possible de trouver de la nourriture adéquate sur leur site. De plus, en faisant un achat, VIVARA nous reverse une partie des bénéfices. Donc tout le monde est gagnant !

Voici le lien à utiliser : Boutique VIVARA

Festival photos Montier en Der 2019

Festival photos Montier en Der 2019

Nous avons tenu un stand du Jeudi 14 Novembre 2019 au Dimanche 17 Novembre 2019 au Festival de la photo animalière de Montier en Der. En compagnie du centre CRESREL, nous représentions les Centres de Sauvegarde de la Région Grand Est.

Comme chaque année, le site est visité par des milliers de personnes durant tout ce week end étendu. L’occasion de présenter nos activités et de pouvoir répondre aux éventuelles questions.

Les journées du Jeudi et du Vendredi sont destinées aux scolaires. Sabine a pu proposer de nombreuses animations.

Le week-end, Anaïs, Laurence et Alexandre ont eu fort à faire face à un public venu très nombreux et curieux de connaître le travail effectué quotidiennement dans un centre de sauvegarde.

Nos voisins de stand, Martine et Vincent, de CRESREL pouvaient renseigner et sensibiliser les personnes proches de leur centre.

Nous tenons à les remercier chaleureusement pour nous avoir invité et permis d’être présent à cette manifestation. Nous avons pu échanger sur nos pratiques et projets futurs.

Non loin de nous, le Centre Athenas ainsi que l’UFCS (Union Française des Centres de Sauvegarde de la faune sauvage) présentaient aussi leurs activités.

Brouillard : un cygne tuberculé percute un câble électrique

Brouillard : un cygne tuberculé percute un câble électrique

Ce matin, 2 cygnes sont aperçus volants à basse altitude. Le brouillard matinal leur réserve un piège : un câble électrique se trouve sur leur route. Un des cygnes le percute violemment, le rompt et tombe violemment à terre…. sur le même câble.

Electrisé et soufrant de multiples fractures, le SDIS 57 est appelé pour recueillir le malheureux oiseau.

Il est immédiatement emmené au Centre et l’équipe de soins a dû rapidement agir pour fermer et suturer les plaies béantes.

L’état du cygne est maintenant stationnaire. Nous devrons attendre les prochaines heures pour confirmer son rétablissement.

Merci à l’équipe du SDIS 57 pour leur intervention !!

Sale temps pour les cygnes

Sale temps pour les cygnes

L’automne rime avec nouveaux territoires pour les jeunes cygnes. Les adultes les poussent hors de leurs territoires.

Les jeunes cygnes de l’année prennent donc beaucoup de risques lors de ces vols.

Collisions avec des obstacles, épuisement mais aussi atterrissage sur des routes ou autoroutes ….. Les conditions brumeuses ou pluvieuses font réfléchir le bitume et les cygnes les confondent avec des étendues d’eau 🙁

En une journée, nous avons accueilli 3 jeunes cygnes de différents départements.

Celui ci a été retrouvé épuisé à côté d’un étang. Nous le suivrons plusieurs semaines afin de lui faire reprendre du poids

A suivre …

L’automne : une saison de transition importante pour les mammifères

L’automne : une saison de transition importante pour les mammifères

Les journées ne cessent de raccourcir et ce manque de luminosité influence l’horloge biologique des animaux. Ils doivent se préparer à la période hivernale.

Pour les mammifères comme les hérissons, loirs et lérots ainsi que pour les chiroptères, cela se caractérise par la recherche d’un gîte mais aussi de nourriture pour prendre du poids avant d’hiberner.

Un Hérisson doit peser dans les 700 g pour entamer sereinement sa léthargie hivernale. En dessous, il met sa vie en danger. Il sera obligé de se réveiller trop précocement et sera incapable de trouver de quoi se nourrir.

Idem pour les loirs et lérots qui se goinfrent de graines et de fruits pour augmenter leurs réserves vitales. Ils s’endormiront dans un nichoir, trou dans un arbre ou dans les combles des maisons.

Les Chauves-Souris sont en quête de gîtes hivernaux qui pourront leur garantir une température constante comme dans les entrailles d’un fort, une anfractuosité dans des galeries, ponts ou des gros arbres.

Tous vont rechercher des lieux tranquilles pour éviter trop de réveils qui occasionneraient des dépenses de calories.

Si dans les prochaines semaines, vous trouvez de jeunes Hérissons en journée ou pesant moins de 700g, appelez nous au 09 70 57 30 30. Nous étudierons ensemble une solution.

Et pensez à offrir des gites à toute cette faune comme la pose de nichoirs, plantation de haies et tas de compost. Ce sont des valeurs sûres pour la protection de la biodiversité

Laissons la nature propre : trop d’animaux victimes de nos déchets

Laissons la nature propre : trop d’animaux victimes de nos déchets

Tonneaux ouverts, fils de pêche dans les arbres, produits toxiques en plein air, déchets plastiques, …

Cette chouette hulotte a été retrouvée pendue à un fil de pêche cassé dans des branches. Impossible pour elle de repérer en pleine nuit ce piège ! Aujourd’hui elle est en convalescence et nous avons avons bon espoir de pouvoir la relâcher prochainement.

Mais nous sommes aussi confrontés à des rapaces trouvés noyés dans des tonneaux abandonnés remplis d’eau. Un faucon crécerelle était tombé dans une macération d’huile ! Il a fallu nettoyer tout son plumage.

Les oiseaux cherchent à se baigner pour entretenir leurs plumes. Alors tous ces vastes contenants sont de véritables pièges.

Que dire des joints en plastique rouge des bocaux ? Les cigognes blanches les confondent avec des vers de terre ! Et finissent par mourir….

La liste est longue et beaucoup d’animaux doivent succomber sans être découverts.

Toute activité humaine a un impact sur la nature.

Préservons notre environnement de nos déchets

 

Archives

Pin It on Pinterest

Share This