Soigner et relâcher les animaux sauvages en détresse

Actualités du Centre de Sauvegarde de la Faune Lorraine

L’association CSFL a tenu son premier stand dimanche dernier (01 septembre 2013) à l’occasion de la fête de la nature à Jarny, au château de Moncel.

Cette journée était l’occasion de présenter notre association aux curieux qui se sont arrêtés à notre stand et de leur expliquer la nécessité de créer un centre de soins de la faune sauvage en Lorraine. Nous avons également inauguré notre jolie banderole, offerte par l’association C QOA CA, qui participait également à la fête de la nature de Jarny, accompagnée de la LPO 54.

 

ob_62eb0bb744ca3bc7886afd3bc8c3dd1e_img-0159

Fête de la nature à Jarny

Continuer la lecture

En ce début de XXI siècle, les habitats naturels ont été profondément modifiés par les activités humaines (intensification de l’agriculture, développement des infrastructures urbaines et de transport…) provoquant la disparition de nombreuses espèces. Celles qui continuent malgré tout de cohabiter sont confrontées à une augmentation sans précédent des facteurs de mortalité non naturels (collision, empoisonnement, dérangement, destruction…).

Sans constituer la solution d’un problème de fond, la création d’un centre de soins constitue l’une des réponses :

  • Du point de vue écologique : Un centre de soins n’a certes pas vocation à renforcer des populations. Sont en effet récupérées le plus souvent des espèces communes. Cependant, son existence est, le cas échéant, la garantie de la prise en charge rapide et efficace d’une espèce rare, très menacée, localisée et/ou à faible fécondité. Dans ce cas, la réhabilitation et le relâcher d’un individu dans son habitat peut avoir un impact positif non négligeable.
  • Du point de vue éthique : Qu’il s’agisse d’empathie ressentie devant un animal blessé ou de la volonté de réparer les « dommages collatéraux » parmi les plus visibles que nos activités induisent, le centre de soins apparaît comme un devoir moral. Pour reprendre la célèbre expression de Conway MacMillan, « Avons-nous besoin de sauver cette espèce de condor ? Pas forcément … sauf que pour sauver le condor, nous aurons besoin de développer les qualités qui nous permettront de nous sauver nous-mêmes. »
  • Du point de vue de la sensibilisation : Si être confronté à la détresse d’un animal sauvage blessé ou faible est une situation récurrente pour bon nombre de personnes, la réaction à adopter n’est pas toujours adéquate. Le centre de soins permet d’informer de la conduite à tenir. Il permet également de mieux porter à connaissance la vie et les exigences écologiques de l’espèce en question, voire de conseiller des gestes et des aménagements à la portée du public pour mieux préserver la faune. Dans ce cas, le succès (non mesurable) du centre de soins sera aussi bien déterminé par les animaux dont l’admission a pu être évitée !

 

logo-csfl-transpNous avons tous été un jour confrontés à la détresse d’un animal sauvage : oisillon tombé du nid, rapace blessé par la collision avec une voiture, hérisson trop faible à la sortie d’hibernation…

Un des réflexes après avoir mis l’animal en lieu sûr, consiste à rechercher un organisme capable de le prendre en charge afin de lui donner une seconde chance.

La Lorraine est l’une des seules régions de France à ne pas avoir de centre de soins pour la faune sauvage. A ce jour, le centre le proche est celui du G.O.R.N.A., situé dans le Bas-Rhin !

IL EST DONC URGENT QUE LA LORRAINE SE DOTE DE SON PROPRE CENTRE DE SOINS !

ob_788e3a865d4bf866629b5d99a381492f_plaquette-csfl-adhesionBonjour à toutes et à tous,

Pour votre information, une plaquette en trois volets vient d’être éditée à l’effigie du CSFL.

Cette plaquette informative, détaille les premiers gestes à effectuer si l’on récupère un animal sauvage blessé, décrit la nécessité de construire un centre de soins en Lorraine, les missions du centre de sauvegarde et surtout contient un bulletin d’adhésion, nécessaire à la constitution de notre capital financier.

Ce support sera amené à évoluer au fil du temps, fonction de l’avancée du projet.

N’hésitez pas à en parler autour de vous…

Bien à vous chers protecteurs de l’environnement !

 

Plaquette trois volets du CSFL (verso) (version écran, ne pas imprimez !)

Plaquette trois volets du CSFL (recto) (version écran, ne pas imprimez !)

 

Partenariat VIVARA

Attirez plus de view dans votre jardin

Action Busard Cendré
Coopération régionale
Facebook
Adhésions et Dons
Galeries photos

Archives
Nos partenaires