Soigner et relâcher les animaux sauvages en détresse

Actualités du Centre de Sauvegarde de la Faune Lorraine

ob_7e4795_infirmerie

Trois semaines depuis notre dernier article et déjà la future infirmerie prend forme.

Constituée de deux pièces, elle servira à l’auscultation et aux soins des animaux en difficulté. Réalisée à base de matériaux écologiques (Matériaux Naturels De Lorraine:http://www.mndl.fr) et avec une isolation optimale, ce bâtiment n’aura besoin que de très peu de chauffage en hiver et restera à température agréable en été. Une température constante idéale pourra être maintenue en continu pour assurer du confort aux futurs « petits » pensionnaires.

Les travaux sont réalisés par un charpentier de Corny sur Moselle: Claudio Denage (www.denage-claudio.fr) et son équipe.

A la rubrique « On parle de nous », vous trouverez un article paru dans le républicain lorrain.

Ces merveilleuses journées printanières vont bientôt être le théâtre de chantiers bénévoles : construction d’enclos, débroussaillage, montage et habillage de volières, peinture…

Alors si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à vous manifester et à indiquer vos disponibilités et compétences.

ob_d01789_img-20150317-111855

La semaine dernière, nous avons débroussaillé, rangé, nettoyé, vidé, déplacé, jeté…

Et nous avons monté la structure d’une serre qui avait été donnée au CSFL par Xavier, voisin du Jardin Nature et éleveur d’escargots. Avec cette serre nous allons concevoir une volière de 9m de long, qui servira pour la préparation au relâché d’oiseaux de moyenne taille.

Nous avons également eu la visite de Victor et sa mère, nos deux nouveaux bénévoles. Victor n’a que 10 ans, mais il est un naturaliste averti et il a déjà un blog très bien conçu, avec ses belles photos. Vous pouvez aller y faire un tour en suivant le lien ci-dessous, Victor y parle de sa visite au Jardin Nature:

http://leblogdevictor.webnode.fr

ob_5142d8_img-20150319-160137  ob_443119_img-20150319-172311

Et le grand évènement la semaine, c’est la livraison de notre construction modulaire (achetée d’occasion) qui servira au stockage de l’alimentation. Claude, Lionel et Lucien (bénévoles), nos plus grand fans de la marque leader, étaient aux anges, ils nous avaient beaucoup, beaucoup… beaucoup vanté les mérites d’une telle installation.

Très heureux nous sommes cependant qu’il ait pu être placé bien derrière le bâtiment existant par le chauffeur, très habile!

ob_0e5572_capture-d-ecran-2014-07-04-a-10-55

Le CSFL vient de recruter sa première salariée et je suis l’heureuse élue!

Dans le soin à la faune sauvage depuis plusieurs années, j’ai travaillé à Athénas dans le Jura et au Parc Ornithologique de Pont de Gau en Camargue (en partenariat avec le Goupil dans l’hérault).

J’ai également fait de nombreux stages dans différents centres de soins:

L’Île Grande en Bretagne (spécialisé dans les oiseaux marins), le GREFA en Espagne ou encore le Centre de Soins pour Oiseaux Sauvages du Lyonnais.

Continuer la lecture

Pour nous aider vous pouvez: adhérer, faire des dons, donner de votre temps…, mais vous pouvez également faire des dons d’objets.

Pour mieux cibler toutes ces choses dont nous avons besoin et ne pas nous retrouver avec une pile d’affaires inutiles, nous avons dresser une liste qui va de la simple écuelle au gros congélateur. Alors n’hésitez pas à y jeter un oeil pour ne surtout pas jeter quelque chose qui pourrait nous servir! Continuer la lecture

ob_d6338a_voeux-2015-csfl

Toute l’équipe du CSFL vous souhaite de joyeuses fêtes et une excellente année 2015! En espérant que celle-ci soit l’année de la concrétisation… 😉

A bientôt!

Il y a quelques jours, nous vous demandions de voter pour notre projet sur le site de la Fondation Kronenbourg. Nous n’avons pas été déçus! Notre projet a recueilli plus de 1200 voix! Merci pour votre soutien!

Nous avons reçu de la part de la Fondation Kronenbourg le prix Brasseur de Nature, ainsi que 15 000 € pour nous aider à créer le centre de sauvegarde.

La cérémonie de remise des prix a eu lieu à Paris, dont voici quelques photos…

ob_5dc123_kf14-019  ob_67698f_kf14-054

ob_6898e5_kf14-079

Nous espérons vous voir nombreux pour notre première assemblée générale qui aura lieu le 18 octobre à Jarny, au château de Moncel. Elle sera suivie d’un verre de l’amitié sur les lieux du futur centre de sauvegarde lorrain: le jardin nature de Valleroy.

Au plaisir de vous y retrouver!

L’équipe du CSFL
ob_e60219_carton-invitation-ag-2014

Le 21 mai 2014 se déroulaient les premières rencontres départementales de la biodiversité, à Bonzée, en Meuse. Le CPIE de Meuse en était l’organisateur.

Durant la matinée, différentes présentations ont eu lieu, dont celle du CSFL. L’occasion pour nous de se présenter, d’échanger avec la salle, de répondre aux questions et de créer des contacts intéressants.

Nous remercions le CPIE de nous avoir invités.

ob_7bd0b1_10487781-10204330014035060-308657814-nob_07124d_10477040-10204330014235065-101361467-n

ob_7104dd_10478512-10204330014275066-1872955171

Présentation du CSFL – 21/05/2014 – Photos: CPIE Meuse

Dès mars, il est fréquent de découvrir de jeunes animaux au sol… Voici quelques conseils pour éviter les récupérations injustifiées :

Pour les oiseaux,

Pour un grand nombre d’espèces d’oiseaux (chouettes, hiboux, merles, grives, etc.), les jeunes sortent du nid avant de savoir voler. Les parents continuent de s’en occuper cependant. Cette phase d’émancipation est indispensable à leur survie future.

Votre venue, ou l’arrivée de votre chien, a surement fait fuir les parents. Eloignez-vous quelque temps, et les parents vont revenir s’occuper de leurs petits.

Le jeune oiseau est sur le bord d’une route, ou menacé par un chat ?

Il suffit alors simplement de l’installer dans un endroit discret à l’abri des prédateurs, quelques mètres plus loin. Vous pouvez par exemple fixer une cagette à un arbre, sans branche accessible, à 2m du sol, et y placer le jeune. Vous pouvez également sortir votre chat uniquement le soir, et équipé d’un collier avec 2 clochettes, pour limiter la prédation.

S’il s’agit d’un rapace nocturne, comme une chouette hulotte ou un hibou moyen duc, il suffit de les poser sur une branche d’arbre assez haute pour les préserver de toute prédation d’animaux sauvages ou domestiques. De mœurs nocturnes, inutile de chercher les parents qui ne sortiront qu’à la nuit tombée pour nourrir leur progéniture.

La plupart des oiseaux n’ont aucun odorat. Le fait donc que vous ayez touché l’oiseau pour le déplacer légèrement n’aura aucun impact sur le fait que les parents reviennent s’en occuper. Mais évitez toute manipulation qui ne serait pas primordiale.
ob_e75052_p1040486ob_1df181_p1040496
Voici une jeune Chouette hulotte, généralement découverte ainsi..

Continuer la lecture

Partenariat VIVARA

Attirez plus de view dans votre jardin

Action Busard Cendré
Coopération régionale
Facebook
Adhésions et Dons
Galeries photos

Archives
Nos partenaires