Soigner et relâcher les animaux sauvages en détresse

Les oiseaux quittent nos régions pour d’autres cieux plus cléments dans le but d’y trouver de la nourriture.

La Cigogne Blanche fait partie de ces espèces migratrices (même si certaines hivernent ces dernières années…) et leurs grandes ailes (environ 1,60 m d’envergure) leur permettent d’utiliser au mieux les vents favorables et courants thermiques pour parcourir de grandes distances sans dépenser trop d’efforts.

Malheureusement, si elles n’ont rien à craindre à très haute altitude, le danger de collision avec les infrastructures électriques et éoliennes est important lorsqu’elles cherchent à gagner un terrain de chasse ou un perchoir. Certaines conditions météorologiques (brouillard, vent, …) ne leur permettent pas de distinguer parfaitement ces éléments.

Ainsi, le 31 Août nous avons été avertis de la découverte d’une Cigogne Blanche gisant à terre. Les analyses ont permis de découvrir un traumatisme crânien, l’oiseau ayant vraisemblablement percuté une ligne électrique.

Après plusieurs semaines de soins et de rééducation, elle a pu être relâchée en compagnie d’une autre cigogne.

L’oiseau était bagué et nous apprenons que c’est un jeune de l’année, né en Allemagne, à Dietrichingen. Elle venait d’effectuer son premier vol migratoire !

Nous tenons à remercier Dominique Klein, notre très dévoué Monsieur Cigogne, d’avoir pu rapidement nous renseigner sur l’origine de la bague.

Nous espérons revoir A2A84 (c’est son numéro !) sur un nid le printemps prochain 🙂

Liens vers articles Cigognes Blanches :

 

Action Busard Cendré
Facebook
Coopération régionale
Archives
Galeries photos

Adhésions et Dons
Suivez-nous


Nos partenaires