Soigner et relâcher les animaux sauvages en détresse

Actualités du Centre de Sauvegarde de la Faune Lorraine

Nous sommes confrontés à une recrudescence d’accueils, accentuée par l’évènement de canicule.

Notre équipe se trouve malheureusement en effectif réduit pendant cette période de vacances et aurait grandement besoin de renfort pour le nourrissage des animaux, l’entretien et le nettoyage des volières et infrastructures de soins.

Pour nous permettre de gérer au mieux les animaux en soins et faire face aux nombreux appels téléphoniques, nous sommes à la recherche de bénévoles, écovolontaires disponibles et ce jusqu’à mi septembre.

En partenariat avec le camping de la base de loisirs de Serry de Moineville (à 4,9 km du CSFL), nous vous offrons la possibilité de vous héberger gratuitement. Le site dispose de toute l’infrastructure utile et nécessaire pour le camping (sanitaires,douches, emplacements tentes).

Vous souhaitez nous aider, envoyez un mail à contact@csfl.fr en précisant vos coordonnées et vos disponibilités.

D’avance un grand merci

L’épisode de forte chaleur qui va sévir pendant quelques jours sur la région Grand Est va perturber les oiseaux qui nichent sous les toits ou les tuiles de nos maisons et bâtiments.

Et principalement, le Martinet Noir qui y établit son nid.

Une simple fissure sous un toit lui permet de s’y faufiler et d’établir à même la pierre un nid pouvant abriter 2 à 3 œufs.

Dans ces conditions, les jeunes ne peuvent supporter la chaleur étouffante des journées de canicule et cherchent à y échapper en voulant sortir du nid et…. se retrouvent à terre !

Sans plumage et armés de petites pattes griffues (qui leur servent à s’accrocher aux aspérités des murs et falaises), ils sont incapables de pouvoir s’envoler.

Le Martinet Noir malgré son apparence de petit rapace n’est qu’un passereau qui ne se nourrit que de petits insectes qu’ils capturent en vol en ouvrant largement son bec.

Fait extraordinaire : il ne se pose jamais ! Sauf pour nicher

Il passe sa vie en vol autant pour dormir, que pour se reproduire.

Il quitte notre région début Août pour migrer en Afrique (parfois jusqu’en Afrique du Sud).

Alors ce petit champion mérite que nous lui portions secours afin que ses jeunes puissent aussi rejoindre le ciel azuré.

Contactez un des 4 centres de soins de la faune sauvage de la Région Grand Est en fonction de votre localisation : https://www.csfl.fr/liens-utiles/

Pour la Lorraine, appelez nous au 09 70 57 30 30

Vous habitez dans les Vosges, en Meuse, dans l’agglomération de Nancy, Lunéville, Saint-Avold ou autres villes éloignées du centre de soins ?

Dans le cadre de votre travail ou de vos activités, vous passez quotidiennement ou souvent dans notre secteur ? (A4 sortie 33)

Nous avons un réseau de cabinets vétérinaires qui recueillent les animaux sauvages et qui apportent les premiers soins en attendant de nous les transférer.

A cette saison, les accueils se font nombreux et vous pourriez nous rendre un grand service en vous rendant chez nos partenaires et ensuite, en nous les déposant.

Vous souhaitez vous investir dans cette action ?

Contactez nous par téléphone au 09 70 57 30 30 ou par mail à contact@csfl.fr

Merci

Les moissonneuses sont entrées en action ce jour dans les parcelles d’orge d’hiver.

A la veille de l’été, les jeunes Busards Cendrés viennent juste d’éclore. Ils sont incapables de fuir devant la machine agricole.

Depuis quelques semaines, nous prospectons les secteurs d’Etain, Spincourt et Fresnes en Woëvre (55) à la recherche de la petite poignée de couples qui niche sur ce vaste secteur dans des champs d’orge ou de blé d’hiver.

Les propriétaires des parcelles nous ont autorisés à mettre en place des mesures de protection.

Certains nids nous ont peut être échappés. Si durant la moisson vous observez un oiseau brun (la femelle) qui s’envole devant vous, c’est signe de la présence d’un nid !

Contactez rapidement Ophélie au 09 70 57 30 30 afin que nous puissions venir sur place pour protéger la nichée.

Les agriculteurs sont nos meilleurs alliés pour la sauvegarde de ce magnifique rapace migrateur, qui parcourt des milliers de kilomètres depuis l’Afrique, pour venir établir son nid en Europe.

Nous comptons sur eux et certains nous accompagnent depuis de longues années ! Nous tenons à les remercier.

La team Busard du CSFL

La saison ne fait que commencer et nous faisons déjà face à un nombre d’accueils impressionnant !

Plus de 200 animaux en soins à ce jour. Beaucoup de jeunes qu’il faut nourrir tout au long de la journée et qui monopolisent toute l’équipe de soins.

Et les appels téléphoniques se font de plus en plus nombreux (600 en une semaine !).

Nous n’arriverons pas seuls à faire face à toutes ces demandes.

Alors si vous avez un peu de temps libre en journée, en soirée ou le week end, venez nous aider. Nous avons besoin de renfort pour le nourrissage, l’entretien des volières et des infrastructures mais aussi pour répondre au téléphone, aux messages.

Si vous êtes intéressé(e), tentez de nous contacter par téléphone 09 70 57 30 30, par mail : contact@csfl.fr ou passez au centre après 10 H.

D’avance, merci

Cet après midi, à l’occasion du Comice Agricole de Friauville, Christian Guirlinger, maire de la commune, Président de la commission « environnement » de la région Grand Est et président du Parc naturel régional de Lorrain a relâché un Milan Royal adulte que nous avons recueilli blessé suite à une collision avec un véhicule.

Après 3 semaines de soins et de réadaptation en volière de rééducation, il était apte à retrouver la liberté.

Grand moment pour la faune en Lorraine car cette espèce bénéficie de Plans d’Action pour soutenir sa population en France et en Lorraine.

Avec moins d’une centaine de couples nicheurs en Lorraine, nous sommes fiers d’avoir pu redonner une nouvelle chance à ce superbe rapace.

Nous mettons ainsi en avant l’importance des centres de sauvegarde pour le maintien de la biodiversité.

N’hésitez pas à les soutenir. Leurs actions sont concrètes pour la faune sauvage dont on constate le déclin d’année en année.

Nous avons eu l’honneur de recevoir ce jour la visite de Cloé Cirelli – Miss Lorraine 2017.

Sensibilisée par la protection des animaux et de la nature, nous lui avons fait découvrir notre quotidien ainsi que les objectifs d’un centre de sauvegarde.

Après une visite de nos infrastructures, nous avons procédé au relâcher d’un Milan Noir, récupéré blessé quelques semaines auparavant.

Nous ne savons pas si l’oiseau gardera le souvenir d’avoir pu retrouver la liberté grâce à Miss Lorraine mais toute l’équipe gardera un excellent souvenir de cette rencontre.

Nous remercions Cloé d’avoir pensé à notre structure comme action de reconnaissance car il n’est pas commun pour un centre de soins d’être ainsi mis en avant, en lumière par une personnalité.

Triste constat mais réel.

Le Busard Cendré, espèce patrimoniale de Lorraine et bio indicatrice de la santé de nos plaines, dont l’action de protection des nichées a débuté en 1977 sous l’égide de Daniel Béguin et du FIR Lorraine, se fait de plus en plus rare.

Sur notre secteur d’études du Nord Meusien mais aussi partout ailleurs en Lorraine, le nombre de couples ne cesse de diminuer d’année en année.

L’agriculture intensive, la diminution progressive de la biodiversité (rongeurs, oiseaux, insectes,…) ne permettent plus au Busard Cendré de mener à bien sa nidification et donc sa survie.

Déjà fragilisé du fait qu’il établit son nid au sol, dans des cultures céréalières, faute à la disparition des marais et autres milieux humides, la population de Busards Cendrés ne pouvait se maintenir que grâce à une action de protection de ses nids lors des moissons.

Tous ces facteurs nous font craindre le pire pour les années à venir.

Si vous souhaitez vous investir dans la protection des derniers couples ou vous rendre compte de ce triste bilan, vous pouvez contacter Ophélie, en charge du dossier Busard Cendré au CSFL, au 09 70 57 30 30 ou bien vous inscrire à des sorties organisées via le lien suivant : https://busard-cendre.assoconnect.com/page/291955-articles

Merci à R. Roger pour ses clichés

Aidez-nous !!!, VOTEZ pour nous donner les moyens d’atteindre notre objectif mutuel, … relâcher le maximum d’animaux sauvages après soins.

Notre « PROJET POUR LA PLANÈTE » permettra aux 4 Centres de Sauvegarde de la Région Grand-Est d’accroître considérablement leur efficacité.

Si nous sommes lauréats, chaque centre sera doté d’un véhicule utilitaire neuf et d’un stock de deux ans en matériel d’hygiène et de protections sanitaires…

NE TARDEZ PAS, et PARTAGEZ très largement cet appel auprès de vos parents, amis, connaissances et sur tous vos réseaux sociaux, …

MERCI d’avance, désormais tous nos espoirs reposent sur VOUS !!!!

On se bat pour la faune sauvage !

Toute activité humaine a des répercussions sur l’environnement et la faune sauvage.

Même une partie de pêche n’est pas anodine surtout quand le fil s’est coincé dans les branches et que rien n’a été entrepris pour le supprimer.

Il reste là, tendu, invisible,…

Ce pauvre Épervier d’Europe en a malheureusement croisé un sur son chemin, le blessant grièvement à l’aile.

Même triste sort pour cette Grande Aigrette.

L’Epervier a pu être soigné et a retrouvé la liberté.

La Grande Aigrette est toujours en soins.

Amis pêcheurs, pensez à ne pas laisser de tels pièges dans la nature. Faites disparaître toute trace de fil.

Merci pour la faune sauvage

Action Busard Cendré
Coopération régionale
Archives
Galeries photos

Adhésions et Dons
Suivez-nous


Nos partenaires