Soigner et relâcher les animaux sauvages en détresse

Le Busard Cendré a passé tout l’hiver en Afrique dans les contrées de Mauritanie, Niger et Sénégal où il se nourrit essentiellement de criquets.

Après un voyage d’environ 1 mois et plus de 4 000 km, après avoir survécu au survol du désert, aux tempêtes de sable et au braconnage, le voici de retour dans notre région Lorraine.

Les premiers oiseaux reviennent dans les secteurs où ils ont pu réussir leurs nichées l’année précédente. L’envol de jeunes est donc un marqueur fort dans la biologie de l’espèce. « On revient là où on a réussi »

Établissant son nid au sol, Le Busard Cendré a dû substituer les friches humides par les cultures céréalières comme l’escourgeon ou le blé, rarement le colza pour élever sa nichée de 3 à 4 jeunes. Sa capacité d’adaptation, suite à la destruction de ses sites de reproduction dans les milieux naturels, peut lui être fatal.

Le réchauffement climatique avance chaque année la date des moissons et les jeunes se trouvent encore au stade de duvet voire œufs quand les machines agricoles entrent en action.

Nous devons donc protéger les nids au sol avec des protections grillagées avec l’accord de l’agriculteur.

La campagne de protection débute par le repérage des couples, par la pose des protections et le suivi des nids jusqu’à l’envol des jeunes.

Nous cherchons donc des personnes intéressées par cette démarche de protection. Notre secteur d’intervention se trouve non loin du centre de soins, sur le nord Meusien.

SI vous souhaitez vous investir, faites vous connaître en envoyant vos coordonnées par mail à : contact@csfl.fr

Nous vous proposerons des dates de sorties.

A bientôt

Le CSFL

Partenariat VIVARA

Attirez plus de view dans votre jardin

Action Busard Cendré
Coopération régionale
Facebook
Adhésions et Dons
Galeries photos

Archives
Nos partenaires